Lycée de la seconde chance Maya Rosenberg à Rehovot

En 1935, Maya Rosenberg décide de fonder une école pour les petites filles d’origine yéménite pour qu’elles puissent acquérir une éducation. En effet, à cette époque, ces enfants commençaient à travailler à un très jeune âge pour subvenir aux besoins de leurs familles.
Bien que cette école se soit considérablement développée depuis cette époque, son idéologie reste la même: venir en aide aux enfants les plus démunis.
Chaque année, le lycée s’engage à motiver ses élèves à l’étude, à les rendre responsables et à renforcer leur confiance en eux.
Dans ce lycée où règne une ambiance chaleureuse, les élèves se sentent chez eux. Dès qu’ils rencontrent une difficulté, ils savent qu’ils peuvent s’adresser au corps enseignant, qui est toujours prêt à les assister. Ceci est peut-être le secret de la réussite de cet établissement, qui ne laisse rien au hasard.
Cette école enregistre un pourcentage de réussite élevé au baccalauréat, ce qui est un véritable accomplissement considérant le niveau des élèves à leur arrivée dans l’établissement.